Bonjour,

N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum de la défense du village de Coeuilly.

Lors de votre inscription dans commentaire, notez UNIQUEMENT le nom de votre rue.

Vous pourrez ainsi communiquer sur les problèmes de votre rue ou du village mais aussi avec le Président et le bureau de l'association.

Notre association est APOLITIQUE et se veut UNIQUEMENT pour la défense du patrimoine du village de Coeuilly, dans sa culture, son histoire, ses habitants, ses personnalités, sa qualité de vie.

Association de la défense du Village de Coeuilly a été créée le 22 avril 2008, régie par la loi 1901 N° W 942002505


Rejoignez nous.
A bientôt



Un problème d'accès au forum ? Rendez vous en bas du forum et cliquer su Contact. L'accès est ouvert sans inscription, pensez à laisser une adresse mail pour réponse, aucun nom, aucun N° de téléphone. Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

LES INFORMATIONS DEMANDÉES LORS DE VOTRE INSCRIPTION SUR LE FORUM SONT CONFIDENTIELLES


Merci de votre compréhension


Mer 20 Sep - 20:04
 
DonationAccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 COMPTE RENDU DE REUNION DU 12 AVRIL 2010

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: COMPTE RENDU DE REUNION DU 12 AVRIL 2010   Mer 21 Avr - 11:50

COMPTE RENDU DU CONSEIL DE QUARTIER
COEUILLY-VILLAGE PARISIEN
DU 12 AVRIL 2010

Les points suivants ont été débattus :


  1. Budget municipal 2010
  2. Projet d'urbanisme Chemin des Lyonnes
  3. Plan de circulation
  4. Assainissement
Budget municipal 2010
Madame Terrade nous informe que le budget a été adopté en mars. Mais en raison de la diminution de la participation de l'État, de la disparition de la taxe professionnelle et de la réduction de certaines dotations et compensations le budget municipal 2010 subit une réduction estimée à
1 200 000 €.
La part versée par l'État à la commune est de 582 000 € pour compenser la perte de la taxe professionnelle.
Les impôts locaux augmenteront de 4 %, dont 2,8% pour compenser partiellement la baisse des revenus communaux et 1,2% pour les besoins de l'Etat . Si l'on oppose ce chiffre de 4% à celui de la revalorisation des retraites : + 0,9%, à la monté du chômage et à la stagnation des salaires, il est évident que pour beaucoup de Campinois payer ses impôts conduira à des restrictions sur d'autres postes de dépenses peut-être essentiels. Nous espérons que Monsieur le Maire et son équipe en sont bien conscients et que cette augmentation correspondra à des dépenses indispensables.
Monsieur Adenot précise que seulement 40% des Campinois sont assujettis aux impôts locaux. Parmi ceux-là il n'y a pas que des nantis. Les habitants de Coeuilly sont sans doute les plus taxés parce que le village est majoritairement en zone pavillonnaire, aussi veulent-ils bénéficier comme les autres des prestations de la commune, par une juste reconnaissance de leurs efforts. Comment une municipalité qui a, sinon le respect, au moins quelque considération pour ses concitoyens, peut-elle admettre que des milliers d'entre eux se voient contraints de faire vivre les communes avoisinantes, en utilisant leurs commerces ? A une heure où la gestion est difficile pourquoi renoncer volontairement à des ressources financières ? En quoi les habitants de Coeuilly ont-ils démérité ?, ils refusent de n'être qu'une source de revenus.

Les centres municipaux de santé accueillent 30 000 personnes par an, ce qui représente 300 000 actes médicaux. Ils sont ouverts à tous. Si les revenus des placements financiers des entreprises étaient assujettis à une taxe de 0,5% la commune percevrait une somme estimée à 560 €/habitant.

Grâce à l'ENRU, l'Etat a participé à hauteur de 47 000 000 d'euros pour les grands travaux au Bois l'Abbé. Alors que cet espace était totalement désert, la ville de Paris l'a acquis pour un projet de construction d'HLM, elle reste aujourd'hui propriétaire à la fois des immeubles et des rues.

Projet d'Urbanisme
Le terrain situé entre le Chemin des Lyonnes et la rue Beauregard est d'une surface de 5300 m2
Ce terrain, déclaré impropre à la construction en raison des sources souterraines qui le traversent et de la glaise verte présente à une très faible profondeur, est devenu libre à la construction. Toute la végétation très importante -preuve de la présence de beaucoup d'eau- a été éliminée, exception faite de trois arbres d'essence rare. Ce terrain a été acquis par la Copimo, société privée de droit public, mais qui est en réalité une filiale d'HDF Habitat dont les intérêts sont liés avec la municipalité. Le projet concerne une surface de construction de 2300 m2 pour 30 logements et 4 pavillons. Comment la municipalité envisage-t-elle de gérer les nombreuses conséquences négatives créées par une telle réalisation ? Quels que soient les travaux de traitement de sols entrepris les sources seront toujours là ; où s'écouleront-elles ? La glaise verte, dont le volume fluctue selon les périodes de sécheresse où de pluie est la cause de dégradations importantes sur des pavillons existants, parfois très anciens. Comment assurer le flux automobile accru , alors que le tracé sinueux du Chemin des Lyonnes a déjà nécessité un fléchage digne d'une route de montagne ? Enfin, il suffit aujourd'hui d'emprunter cette voie un jour de pluie pour voir ruisseler l'eau en direction de Villiers sur Marne ; les riverains resteront-ils sans réaction ? Cependant, puisqu'aucune décision sur cette réalisation n'a été prise à ce jour, nous insistons auprès de la municipalité pour qu'elle renonce purement et simplement à ce projet, dans un souci évident d'éviter des travaux de réalisation très onéreux, des obligations de réfections permanentes, tout à fait contradictoires avec l'état d'esprit de l'équipe municipale : proposer une accession à la propriété dans des conditions financières plus accessibles que ce qui est proposé sur le marché.

Un habitant de Coeuilly intervient pour attirer l'attention de M. Adenot sur le coefficient d'occupa-tion des sols, porté à 0,50 en 2008, ce qui signifie pouvoir construire sur une parcelle inférieure à 300 m2 un pavillon d'une surface au sol avoisinant les 150 m2. M. Reinhardt insiste en faisant référence aux conditions compliquées que rencontrent les habitants des résidences construites avenue Clara et Beauregard pour entrer et sortir leurs voitures. S'il y a là une intention de proposer une accession à la propriété dans des conditions financières accessibles au plus grand nombre, encore faut-il qu'une trop grande cohabitation ne rende pas la vie difficile.

Circulation
Un groupe de riverains des rues A. France, de la Pointe St Denis, du Docteur Bring, … manifestent leur colère et leur grande inquiétude quant au comportement de nombreux automobiles qui ne respectent ni les stop, ni les sens interdits et n'hésitent pas à rouler sur les trottoirs. Ce n'est plus de l'insécurité, c'est du grand danger, quelque chose qui doit être sévèrement sanctionné. Monsieur Adenot fait remarquer qu'il manque à Champigny 40 policiers ; est-ce que, pour autant, il tolère cette situation ? Son statut de Maire, responsable de la sécurité de chacun doit le convaincre maintenant qu'il est informé de cette situation de la nécessité impérieuse d'une intervention de sa part auprès des services de police, voire auprès de la préfecture.

Rue des Noisetiers : pour répondre au souhait des riverains qui ont manifesté par voie de pétition, le sens unique sera maintenu dans son orientation actuelle.
Les sens uniques actuellement contestés (face à face) seront revus.
Rue Jean Bos : pour rétablir le double sens une réunion est programmée pour le 10 mai à 19.00 heures.
Rue J.J. Rousseau : les travaux se dérouleront en août/septembre pour inclure cette voie en « réseau vert », avec création d'une piste cyclable.
Rue J. Vallès : des flèches agréées par la Sécurité Routière seront implantées avant fin avril sur les plots à l'origine de nombreux accidents.
Avenue Pauline et rue Beauregard : implantation d'un sens unique
Boulevard A. Blanqui : la chaussée et les trottoirs ont besoin de réfection. Nous insistons pour que ces travaux ne soient pas les habituels rebouchages grossiers, fragiles et dangereux pour les deux roues. Toutes les rues de Coeuilly sont d'ailleurs mal entretenues ; elles nécessitent toutes une remise en état en profondeur, qui se révèlera durable et, finalement, plus économique pour le budget municipal.

Assainissement
L'étude sera terminée le 4 mai 2010.
Trois dates de réunion pour prévoir la mise en place sont fixées :
Le mardi 25 mai à 19.00 heures
Le lundi 31 mai à 19.00 heures
Le vendredi 7 juin à 19.00 heures
Retenez ces dates sur vos agendas, c'est très important. Les lieux de réunion ne sont pas encore fixés.
Revenir en haut Aller en bas
 
COMPTE RENDU DE REUNION DU 12 AVRIL 2010
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tournez manège : le compte rendu d'une amie
» Compte rendu "Prise de contact" du 24
» compte rendu oral de culture gé conservateur territorial
» pelviscanner... compte rendu
» compte rendu - école - secret pro....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Actualités, nos démarches :: Relations avec la Municipalité-
Sauter vers: